Au cœur de la médiation scientifique avec Jean-Marc Galan, l’interview filmée

Dans le cadre des journées Docs et PostDocs du LabEx ARBRE organisées au centre Inra de Nancy-Lorraine, Jean-Marc Galan a réalisé une conférence sur « les objectifs et les difficultés de la médiation scientifique pour les chercheurs » suivie d’une interview avec le service communication du centre.

Interview de Jean-Marc Galan. © Inra, BERNARDI Yves
Mis à jour le 16/10/2014
Publié le 16/10/2014

Jean-Marc Galan, chercheur en biologie cellulaire au CNRS (institut Jacques-Monod/Université Paris Diderot), est également animateur, producteur de l'émission de radio « Recherche en cours » et  responsable du cycle de conférences pluridisciplinaires « Treize minutes ».  Il enseigne la communication des sciences à différents publics (doctorants, chercheurs, étudiants en journalisme scientifiques, etc.) et coordonne par ailleurs le Diplôme Universitaire "Nouveaux modes de médiation scientifique".

Parler de la recherche, c’est aussi parler des métiers et du quotidien des chercheurs. On parle alors de médiation scientifique. Mais pourquoi est-ce si important ? A travers l’interview, Jean-Marc Galan nous apporte quelques réponses… et peut-être aussi une autre façon d’aborder la science.

Le public s’intéresse à la recherche mais son intérêt ne se limite pas uniquement au contenu scientifique. En effet, les éléments de contexte qui entourent cette recherche intriguent, questionnent de nombreuses personnes. Que ce soit le contexte humain, historique ou social, ils permettent ensemble de comprendre le cœur traditionnel de la recherche. Comprendre comment on produit une découverte, qui la produit, ce que cela veut dire d’être un scientifique,… C’est cela qui passionne le public et c’est justement cela « faire de la médiation scientifique ».

Expliquer la science, ouvrir le monde de la recherche à tous, sont des actions positives envers la société.Cependant quels sont les avantages pour les scientifiques à s’impliquer dans la médiation ? Prendre du recul sur sa thématique d’étude, donner du sens à ses recherches, avoir une vision plus globale des sciences, développer son esprit de synthèse et se confronter aux questions de personnes non initiées, voilà ce qu’apporte l’exercice de la médiation.

Le public participe avec de plus en plus d’engouement à des animations scientifiques, il s’amuse à aller en famille visiter des musées dédiés à la science et s’implique volontiers lors de débats avec des chercheurs. Ces dernières années, les scientifiques ont même constaté une montée de l’esprit critique de la part de la société, preuve d’un intérêt grandissant pour la science et la recherche. De nombreux outils, modernes, permettent à présent un accès massif et libre aux contenus scientifiques tels que les blogs et les réseaux sociaux dédiés aux sciences, etc.

Ainsi, de par ses acteurs, son public, ses contenus, et ses outils diversifiés, on peut dire que la médiation scientifique est un véritable écosystème.

Retrouvez l’interview vidéo en totalité ci-dessous.