• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Trois jeunes forestiers reçoivent le prix de la thèse de la Région Lorraine

Sylvain Caurla, Noémie Goutal-Pousse et Tony Franceschini ont reçu des prix pour leur thèse soutenue en 2012. Ingénieurs forestiers diplômés d’AgroParisTech, ils ont travaillé au sein de trois unités de recherche du centre Inra de Nancy-Lorraine. Les prix ont été décernés lors d’une cérémonie à Metz le 7 novembre dernier.

Mis à jour le 02/12/2013
Publié le 14/11/2013

Sylvain Caurla a reçu le premier prix de la thèse dans la filière sciences humaines et sociales, pour sa thèse préparée au sein du Laboratoire d’économie forestière (LEF) (1) et intitulée « Modélisation de la filière forêt-bois française. Evaluation des impacts des politiques climatiques ». La thèse a été réalisée sous la direction de Franck Lecocq.

Le doctorat fraîchement acquis, Sylvain Caurla a réussi le concours d’ingénieur de recherche au sein du LEF. Il y poursuit ses recherches sur le développement du premier modèle bio-économique de la filière forêt-bois française, lLeFrench Forest Sector Model (FFSM). Cet outil vise à offrir une vision globale de la filière en vue de simuler les impacts des politiques publiques et d’analyser les évolutions de court et moyen terme.

Actuellement, Sylvain Caurla effectue un séjour post doctoral d’une année au Potsdam Institute for Climate Impact Research (PIK, en Allemagne). Il étudie les possibilités de couplage des modèles économiques forestiers aux modèles d’utilisation du sol.

Participer à la gestion durable des sols forestiers

Noémie Goutal-Pousse a reçu le second prix ex aequo de la thèse dans la filière scientifique pour son travail de doctorat intitulé « Modifications et restauration de propriétés physiques et chimiques de deux sols forestiers soumis au passage d’un engin d’exploitation ». La thèse a été préparée au sein de l’unité Biogéochimie des écosystèmes forestiers (BEF) (2) sous la direction de Jacques Ranger.

Suite à l’obtention du doctorat, Noémie Goutal-Pousse a été recrutée à l’Office national des forêts (ONF). Au sein du département de recherche et développement de l’office, elle poursuit ses recherches appliquées pour définir les bonnes pratiques de gestion des sols forestiers. L’ONF a pour mission la gestion durable et multifonctionnelle des forêts, ce qui implique de ne pas compromettre la capacité de l’écosystème forestier à répondre sur le long terme aux attentes économiques, sociales et environnementales. La gestion des sols participe directement à cette mission, le sol étant l’un des supports principaux des multiples fonctions assurées par les écosystèmes forestiers.

Le climat inscrit dans les cernes des arbres

Tony Franceschini a reçu le second prix ex aequo de la thèse dans la filière scientifique. Sa thèse a pour titre : « Variations historiques et déterminisme climatique de la densité intracerne du bois et des dimensions transversales des trachéides de l'épicéa commun (Picea abies Karst. L.) au cours du XXe siècle». Sous la direction de Jean-Michel Leban et Jean-Daniel Bontemps, la thèse a été préparée au sein du Laboratoire d’étude des ressources forêt-bois (Lerfob) (1).

Les travaux de Tony Franceschini sont les premiers à établir, à une résolution fine (à l’échelle des cernes et à l’intérieur de celles-ci), les relations entre les dimensions anatomiques (taille des cellules et épaisseur des parois cellulaires) et des variables de dynamique du peuplement telles que la largeur de cerne ou l’âge cambial. Par ailleurs, l’étude a démontré l’impact du climat sur ces dimensions anatomiques.

Actuellement, le jeune docteur effectue un séjour post-doctoral dans l’Université du Québec à Rimouski.  Il étudie les relations allométriques dans les arbres forestiers dans les forêts aménagées du Québec. Ces travaux permettront de mieux comprendre les stratégies d’allocation de la biomasse dans les différents organes des arbres.

 (1) Unité mixte de recherche Inra – AgroParisTech(2) Unité de recherche Inra

Carton plein pour l’Inra en 2013

En plus de ces trois prix régionaux de la thèse, l’Inra remporte aussi le 2ème prix régional du chercheur pour Sébastien Duplessis, directeur de recherche au sein de l’unité Interactions arbres-microorganismes. Il s’agit donc d’une année exceptionnelle pour l’Inra qui obtient ainsi quatre des sept prix distribués en 2013 (au titre de travaux réalisés ou de thèses soutenues en 2012).