• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

L’initiative 4 pour 1000 au cœur des échanges

L’Union Internationale des Sciences du Sol (IUSS) a organisé, le 6 janvier 2017, un séminaire sur l’initiative 4/1000 au centre siège de l’Inra. 

Remise de la médaille par Rattan Lal IUSS au Ministre S. Le Foll. © Inra, C. Maître
Mis à jour le 23/01/2017
Publié le 19/01/2017

Au programme, quatre exposés, celui de Ratan Lal, l’actuel Président de l’IUSS, de Jean-François Soussana, directeur scientifique environnement de l’Inra, de Claire Chenu, professeure AgroParisTech en sciences du sol, de Jean-Luc Chotte, directeur de recherche à l’l'Institut de Recherche pour le Développement. Ils ont ainsi présenté respectivement le programme 4/1000 et la sécurité alimentaire mondiale, la mise en place du programme, l’état des connaissances à l’échelle des mécanismes, les collaborations mises en place avec les ONG et pays en voie de développement.

Prise de parole de S. Le Foll lors de la journée consacrée au 4 pour 1000. © Inra, C. Maitre
Prise de parole de S. Le Foll lors de la journée consacrée au 4 pour 1000 © Inra, C. Maitre
Au cours de cette journée, Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, s’est vu remettre une médaille, par Ratan Lal,  pour avoir mis à l’agenda international la séquestration du carbone du sol, contribuant ainsi à la sécurité alimentaire et au défi climatique. Le ministre a évoqué que l’augmentation du stockage de carbone dans le sol devait s’accompagner d’une nouvelle stratégie d’utilisation de la biomasse comme matériau de construction et comme matière première pour la biorafinnerie.

Delphine Derrien, chargée de recherches au centre Inra de Nancy-Lorraine, était présente à cette journée pour représenter la thématique du stockage du carbone dans les sols forestiers.

Delphine Derrien, quel est le concept du 4 pour 1000 ? En quoi consiste ce programme ?

D’après l’initiative 4 pour 1000, augmenter chaque année le stock mondial de carbone de 0.4% dans les 30 premiers centimètres du sol permettrait, en théorie, de stopper l’augmentation actuelle de la quantité de CO2 dans l’atmosphère. Ce programme a pour objectif de remettre du bon sens dans l’agriculture. Augmenter le carbone dans les sols améliorera la qualité de ces sols, diminuera l’érosion et ils seront bien sûr plus riches en matière organique donc en nutriments, ce qui favorisera leur capacité à nourrir la planète. A l’heure actuelle, 82 pays sont prêts à s’investir, à travers différents programmes internationaux, dans la mise en œuvre de cette initiative.

L’option la plus évidente pour augmenter le carbone des sols apparaît être l’augmentation des apports de matière végétale. Cependant en augmentant les apports, nous pouvons être confrontés à une augmentation des sorties… C’est pourquoi, il est important de comprendre les mécanismes de stockage, d’analyser quelle est la dynamique du carbone dans les sols, quelles sont les formes de carbone présentes dans ces sols et quelles en sont les sources…Une bonne compréhension des mécanismes pourrait aussi permettre de jouer sur un second levier : augmenter les temps de résidence du carbone dans les sols.

Pouvez-vous nous raconter l’histoire de ce programme ? Sa genèse ? Sa mise en route ?

Dominique Arrouays  (centre Inra Val de Loire) et Jérôme Balesdent (centre Inra Provence-Alpes-Côte d'Azur) ont été les premiers à proposer ce chiffre de 4/1000 à l’Académie des Sciences en 1999 lors d’une conférence dédiée à la séquestration du carbone dans les sols. Ce chiffre et le concept associé ont ensuite été présentés début 2015 à Stéphane Le Foll. Le 1er Décembre 2015 lors de l’inauguration de la COP21, le Ministre annonce alors officiellement le lancement de ce programme. Stimulés par ce futur programme 4/1000, les scientifiques français se fédèrent en créant le collectif scientifique CarboSMS.

Que signifie l’acronyme CarboSMS ? En quoi consiste ce collectif ?

CarboSMS correspond à « Carbone du Sol, Mécanismes de Stabilisation ». Ce collectif regroupe maintenant 120 membres de la communauté scientifique francophone qui travaillent sur les sols et leur capacité de stockage du carbone. Plusieurs instituts y sont représentés, comme l’Inra, le CNRS, l’IRD, le CIRAD, les Universités. Quelques membres issus d’associations et d’entreprises en lien avec l’agroécologie ont aussi répondu présents! Le 10 Mars 2016, nous avons tenu notre première journée de réflexion sur l’état de l’art des mécanismes de stabilisation du carbone et les perspectives associées. Le bilan de cette journée a été publié en français dans le journal Etude et Gestion des Sols une semaine après le lancement de la COP22, la veille de la journée dédiée au 4 pour 1000. La publication de sa version en anglais est en cours. Il est disponible en ligne tout comme les exposés de la journée.

D’autres personnes peuvent-elles intégrer ce réseau ?

Oui, c’est un réseau ouvert, en construction. Toutes les compétences sont les bienvenues pour progresser dans la compréhension des mécanismes de stockage du carbone des sols ! Nous sommes aussi en train de mettre en place un outil permettant de donner de la visibilité aux compétences scientifiques disponibles à travers ce réseau.

Quelle est la prochaine étape du projet ?

Nous travaillons actuellement sur un autre document de réflexion autour du concept de saturation en carbone des sols (existe-t-il une valeur maximale limite de  concentration en carbone propre à chaque sol ?). En termes de rencontres, l’association française d’étude des sols (AFES) a invité le collectif CarboSMS à présenter un webinaire sur ses travaux (le jeudi 9 février, 16h-17h30 - https://vimeo.com/channels/webinairesafes) et une session consacrée au 4/1000 aura lieu en septembre 2017 à l’IUFRO à Fribourg puis en février 2018 lors du colloque du réseau Matières Organiques « ResMo » qui se déroule tous les quatre ans. 

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

En savoir plus

Découvrez les vidéos de la journée du 6/01 : ici

A propos de

Découvrez la version française du bilan : ici

Visionnez les vidéos de la journée organisée le 10 Mars :

http://savoirs.ens.fr/expose.php?id=2468

http://savoirs.ens.fr/expose.php?id=2469

http://savoirs.ens.fr/expose.php?id=2470

http://savoirs.ens.fr/expose.php?id=2471

http://savoirs.ens.fr/expose.php?id=2472

http://savoirs.ens.fr/expose.php?id=2473

Découvrez un article de D. Arrouays sur le 4 pour 1000 : ici