• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Deux chercheurs du centre Inra de Nancy participent au Carrefour de l'innovation agronomique "Polyculture Elevage"

Le 24 octobre à Poitiers, deux chercheurs de l'unité Aster ont participé au Carrefour de l'innovation agronomique "Associer productions animales et végétales pour des territoires agricoles performants". Leurs présentations sont disponibles en ligne.

Parcellaire dans la zone de polyculture élevage d'Erstein dans le Bas-Rhin. Vue aérienne.. © Inra, BOUCHERY Yves
Mis à jour le 15/02/2013
Publié le 05/11/2012

Depuis 30 ans on assiste à un développement de la spécialisation des territoires avec une séparation nette entre des territoires à très forte densité animale (Ouest) et des territoires dédiés aux cultures annuelles (Sud Ouest, centre). Cette évolution s’explique par la logique économique poussant à la concentration et spécialisation et a été renforcée par la disponibilité des engrais minéraux et des pesticides à faible coût et le développement de systèmes animaux intensifs en bâtiment ne nécessitant pas de paille ou de litière. Ces évolutions ne sont pas sans poser des problèmes environnementaux avec notamment un appauvrissement de la fertilité des sols et de la biodiversité en lien avec l’uniformisation des paysages en zone de culture, des pressions en N et P et des émissions d’ammoniac et de GES (méthane entérique, effluents) très élevées dans les zones d’élevage où les possibilités de recyclage des éléments sont limitées en regard des quantités émises par les troupeaux. L’un des principaux avantages des systèmes de polyculture-élevage réside dans les possibilités d’optimisation des flux d’éléments et d’énergie intra et inter exploitations.

En Lorraine, l'unité de recherche Agrosystèmes, territoires, ressources (Aster) travaille depuis plusieurs décennies sur les relations entre agricultures et territoires pour accompagner les transformations des systèmes sociotechniques agricoles vers une meilleure durabilité environnementale. A ce titre, deux chercheurs de l'unité sont intervenus lors de ce CIAG Polyculture élevage qui s'est tenu le 24 octobre à Poitiers :

- Catherine Mignolet sur les "Transformations des systèmes de production et des systèmes de culture du bassin de la Seine depuis les années 1970 : une spécialisation des territoires aux conséquences environnementales majeures"

-  Xavier Coquil sur le thème "Apprendre l’autonomie dans les systèmes de polyculture elevage laitier" (présentation basée sur l'expérimentation système menée sur l'installation expérimentale de l'unité ASTER ainsi que sur des fermes commerciales du Réseau agriculture durable – CIVAM).

Contact(s)
Département(s) associé(s) :
Sciences pour l’action et le développement