• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Prix régional de thèse en sciences 2015

Adrien Krähenbühl a obtenu le prix régional de la thèse en sciences 2015.

adrien krahenbuhl prix de thèse 2015. © adrien krahenbuhl
Mis à jour le 10/12/2015
Publié le 27/11/2015

Adrien Krähenbühl, ancien doctorant de l'équipe ADAGIo du LORIA (CNRS-Université de Lorraine), dirigé par Isabelle Debled-Rennesson et Bertrand Kerautret et co-encadré par Fleur Longuetaud et Frédéric Mothe de l'équipe CPQB du LERFoB (UMR INRA-AgroParisTech), a obtenu le prix régional de  thèse en sciences 2015 pour ses recherches sur le thème : "Segmentation et analyse géométrique : application aux images tomodensitométriques de bois". Dans le cadre de sa thèse, Adrien a développé une méthode de détection et de mesures automatiques des nœuds dans des billons de 5 essences résineuses à partir d'images obtenues par scanner à rayons X.

L'étude non-destructive du bois à partir de rayons X préoccupe tout autant le milieu industriel des scieries que celui de la recherche agronomique. Mais pourquoi faire appel à un informaticien pour analyser la structure interne du bois ? Afin de développer de nouvelles solutions algorithmiques adaptées à l'analyse et au traitement précis et rapide des séquences d’images obtenues lors du passage au scanner de billons de bois.

Tout commence en 2010. Adrien, étudiant en Master  Informatique, spécialité « Reconnaissance, Apprentissage et Raisonnement », à l’Université Henri Poincaré de Nancy réalise son stage de 1ère année de Master autour de la « Détection et caractérisation géométrique des branches dans un billon d’épicéa » dans l’équipe ADAGIo, point de départ de la collaboration avec l’équipe CPQB (Croissance, Production, Qualité des Bois). Le travail est prometteur et Adrien, après avoir obtenu sa 2ème année de Master, poursuit ses travaux dans le cadre d’une thèse. Le cœur de son sujet de thèse concerne l'analyse des images scannées, en particulier la segmentation des nœuds de bois, défi majeur en termes de robustesse aux spécificités des espèces d'arbres et aux conditions d'acquisition des images (taux d’humidité du bois notamment).

Trois publications dans les revues internationales « Pattern Recognition » et « Computers and Electronics in Agriculture », quatre communications orales aux  conférences internationales ISVC, IUFRO, DGCI, IWCIA et plusieurs séminaires et posters nationaux seront le fruit de cette thèse. Mais pas seulement ! Au cours de ces 3 années, Adrien développe un logiciel, « TKDetection », pour la détection et la mesure des nœuds en 3D dans des billons scannés de résineux. Grâce à cet outil, le LERFoB gagne un temps considérable dans le traitement des données sur la structure de l'arbre. Le logiciel est maintenant en phase de test et de validation au laboratoire.

Après le départ d’Adrien, cette collaboration fructueuse LORIA-LERFoB continue. Elle se poursuit actuellement à travers deux projets. Le premier est un projet porté conjointement par l'ONF et le LERFoB avec le soutien du Labex Arbre à travers la thèse de Van Tho Nguyen dont l’objectif est de détecter les défauts à la surface de l'écorce, décrite en 3D à l'aide d'un Lidar terrestre. L'enjeu est de permettre la détermination de la qualité des billons de bois ou des arbres sur pied. Le second projet est une réponse commune à un appel d'offre dans le cadre de recherches bilatérales France-Autriche (ANR-FWF) portant sur des questions de traçabilité et d'évaluation de la qualité des billons à partir d'images RX et RGB, en lien avec l'industrie.

Adrien est à présent post-doctorant dans l’équipe Image et Son du LaBRI à Bordeaux et poursuit ses recherches autour du domaine médical et se concentre maintenant sur les images scannées de bronches.